LE DUR MOMENT DU SEVRAGE

GÉRER LE SEVRAGE DES CRIAS

Le sevrage imposé par l’éleveur est un moment important et naturellement traumatisant de la vie du cria. Il importe donc de le rendre aussi peu stressant que possible.

A KerLA, crias mâles et femelles sont sevrés ensemble dans un premier temps : leurs mères sont simplement déplacées dans un parc attenant à mesure que l’âge du sevrage arrive. Cet âge (6 mois au plus tôt) est variable suivant les animaux : parfois un cria restera un ou deux mois de plus avec sa mère, parce que je ne le sens pas prêt à la séparation. Très souvent à 6 mois la mère a déjà commencé à rejeter son cria et à l’empêcher de téter, donc la séparation est plus facilement acceptée par l’un comme par l’autre.

Beaucoup d’éleveurs préfèrent la séparation complète, y compris visuelle. J’ai essayé les deux méthodes, mais je préfère celle que j’applique désormais : mères et crias peuvent continuer à se sentir, se toucher, se « parler » à travers la clôture, et les crias ne sortent pas du groupe et du lieu qui leur est familier : les isoler augmente le traumatisme de la séparation. C’est donc un sevrage en douceur : le contact visuel, tactile et auditif entre la mère et son petit évite la rupture déchirante.

Groupe de crias 2014 au sevrage : enfermés dans l’écurie pour 3 jours.

Cependant souvent, quand le groupe est suffisamment important (5 ou 6 au moins) je commence le sevrage par trois jours à l’écurie pendant lesquels je passe beaucoup de temps avec les jeunes (sans les manipuler, simplement leur apporter une présence rassurante : un lien de confiance se crée et ils sont beaucoup plus faciles à éduquer ensuite).

Les jeunes mâles ne restent jamais avec les crias femelles au-delà de l’âge de 8 mois : ils ne sont en principe pas fertiles avant l’âge de 2 ans, mais des exceptions peuvent se produire. Or certaines femelles peuvent également être précoces et déclencher une gestation à 7 ou 9 mois.

Printemps 2015 – les jeunes mâles de 2014 à la longe

Après une dizaine de jours sans manipulations pour laisser retomber le stress de la séparation, les crias sevrés sont rentrés chaque soir et éduqués au licol et à la marche en longe lors de brèves séances quotidiennes.

Printemps 2017 – Odyssée et Olympe découvrent les sorties en longe.

Les jeunes femelles gardées pour la reproduction ne rejoignent le groupe des adultes que dans leur 2e année, pour ne pas risquer de renouer avec leur mère et de prendre le lait du nouveau cria (cela arrive fréquemment). Elles sont manipulées régulièrement pour ne pas poser de souci à l’âge adulte.

Article suivant : l’éducation des jeunes

Retour aux Notions d’élevage

Articles récents

Petite escapade à Janvry

Le WE des 14/15 septembre a eu lieu la première fête des camélidés à Janvry, dans l’Essonne. Un rassemblement initié par l’association des grands camélidés, qui avait invité l’AFLA (association française des lamas et alpagas) à se joindre à l’organisation.

Méfiants, plutôt attirés par l’autre concours organisé dans l’Ain en octobre, les éleveurs d’alpagas ont boudé Janvry, certains se sont même désistés au dernier moment alors qu’ils s’étaient inscrits, mettant les organisateurs dans l’embarras 🙁

Le concours a tout de même eu lieu, sans réelle portée sur le plan des résultats du fait du peu de participants, mais très instructif. Même si une classe ne comporte qu’un ou deux animaux, la première place n’est attribuée par les juges que si les alpagas ont la qualité requise pour cette récompense, et le commentaire qui accompagne le jugement permet de se positionner correctement malgré l’absence de concurrence.

J’avais amené 7 mâles à Janvry, tous ont fait bonne figure et je n’ai pas regretté le déplacement, j’ai pu conforter mon opinion sur certains de mes animaux : ainsi mon jeune gris Panache a confirmé tout le bien que je pensais de lui. Et pour mon beau Niaouli les doutes que j’avais ont été levés, il restera donc bien comme reproducteur à l’élevage !

L’ambiance était là, l’animation permanente, le public très, très nombreux tout au long des deux jours. Un public curieux, intéressé, et dans l’ensemble respectueux des animaux. Beaucoup de questions, d’explications, de pédagogie, y compris au micro pour bien expliquer les particularités et les besoins des petits camélidés. 

Un bilan très positif donc. J’ai rarement la possibilité de me déplacer pour des manifestations ou des concours, mais la proximité de Janvry rendait l’occasion trop belle ! Et je tenais à soutenir l’AFLA parce que j’apprécie le travail que mène son nouveau bureau.

Ce week-end là j’ai pris des risques en m’absentant alors que des femelles étaient sur le point de mettre bas, c’est bien la première fois, et j’ai beaucoup stressé à cause de ça, moi qui met un point d’honneur à assister à quasiment toutes les naissances, et bien sûr à ne jamais m’absenter dans ces périodes… Mais les trois dernières futures mamans de la saison ont eu la correction d’attendre, et de ne pas mettre au défi leur gardienne qui n’avait jamais géré de naissance !

 

  1. STAGE LAINE août 2019 Commentaires fermés sur STAGE LAINE août 2019
  2. En route pour la saison 2020 Commentaires fermés sur En route pour la saison 2020
  3. Tonte maison Commentaires fermés sur Tonte maison
  4. Quelques nouvelles… Commentaires fermés sur Quelques nouvelles…
  5. Premières femelles de l’année Commentaires fermés sur Premières femelles de l’année
  6. Première naissance 2019 Commentaires fermés sur Première naissance 2019
  7. Éducation au licol Commentaires fermés sur Éducation au licol
  8. Un alpaga n’est pas un jouet ! Commentaires fermés sur Un alpaga n’est pas un jouet !
  9. Nouveaux parcs Commentaires fermés sur Nouveaux parcs
  10. Ostéopathie pour alpagas Commentaires fermés sur Ostéopathie pour alpagas
  11. Sevrage des crias Commentaires fermés sur Sevrage des crias
  12. Meilleurs voeux Commentaires fermés sur Meilleurs voeux
  13. Travaux d’automne Commentaires fermés sur Travaux d’automne
  14. Stages laine Commentaires fermés sur Stages laine
  15. Nouvelles d’automne Commentaires fermés sur Nouvelles d’automne
  16. Article Ouest-France Commentaires fermés sur Article Ouest-France
  17. Départs vers d’autres horizons Commentaires fermés sur Départs vers d’autres horizons
  18. Un festival de couleurs chez les crias Commentaires fermés sur Un festival de couleurs chez les crias
  19. C’est parti… Commentaires fermés sur C’est parti…