Godswell Silverstream JJ

GODSWELL SILVERSTREAM JJ, mâle fawn né le 08/07/2012

Reproducteur de premier plan, à la superbe génétique, primé en concours.

JJ a une fibre de qualité exceptionnelle, dense, crimpée, et restée très fine :

  • Analyse de fibre 2015 (3e tonte) : 16,2µ  SD 3,2  confort : 100%
  • Analyse de fibre 2020 (8e tonte) : 21,3µ  SD 4,7  confort : 95% curvature : 39,1°/mm

Il est compact, de taille moyenne, très bien conformé, gentil et facile à manipuler malgré son problème de cervicales (voir la note en bas de cette fiche).

Génétique de JJ :

Petite information au sujet de JJ :

JJ est arrivé à KerLA en novembre 2019. Un reproducteur réputé, une occasion inespérée de rentrer une nouvelle génétique de haut niveau…

Première séance ostéo sur JJ à son arrivée à KerLA. L’abandon total !

Hélas aussi un mâle avec un problème non signalé à la vente : handicapé par une gravissime arthrose des cervicales, avec blocage définitif de la tête en position haute et raideur de la mâchoire inférieure – constat vétérinaire à l’appui ! Cause certainement accidentelle selon le vétérinaire, problème ancien et non soigné.

Quelques  jours après son arrivée JJ était entre les mains de mon vétérinaire-ostéopathe qui faisait ces tristes constats et cherchait à le soulager… mais le vendeur contacté soutenait n’avoir jamais noté le moindre problème !!!

Séance ostéo du 4/02/20

 

 

 

 

 

Sur toutes les photos JJ porte la tête dans la même position. Il ne faut pas penser qu’il joue le fier : il ne peut tout simplement pas faire autrement, le pauvre !

JJ avait également à son arrivée une étrange collerette de toison très dense autour du cou : une zone visiblement non tondue depuis fort longtemps. A la tonte j’ai compris pourquoi : je ne parvenais même pas à entrer le peigne de la tondeuse dans cette matière dure comme du bois, il a fallu y aller aux ciseaux, centimètre par centimètre, pour dégager une multitude de plis de peaux à la gorge, créés par la position figée de la tête depuis des années. Donc on ne tondait plus cette zone, c’était plus simple ! Sous la mâchoire, ce sont des touffes entières de poils qui se sont décollées de la peau avec une odeur nauséabonde.

Le dessous de la mâchoire de JJ à la tonte : les poils s’arrachent par touffes, l’odeur est nauséabonde 🙁

JJ  a progressivement repris une belle allure, retrouvé de l’entrain et un meilleur moral, malgré son handicap.

Vous imaginez ma rage, ma révulsion et mon mépris pour un éleveur capable d’avoir aussi peu de soin de ses animaux, tout en jouant le professionnel modèle (les initiés savent de qui je parle).

Son handicap et son mal-être ont eu des conséquences sur la fertilité de JJ, car malgré de multiples essais il n’a réussi que très peu de saillies pour sa première saison à KerLA. Mais je croise les doigts pour la saison à venir. Et de toutes façons ce pauvre bonhomme restera avec moi pour tout le reste de sa vie, c’est mon petit préféré parmi mes étalons, avec mon gentil Panache et mon beau Cantabria. Je ne regrette en rien de l’avoir acheté, malgré tout. Et sa génétique reste exceptionnelle.

Articles récents

Nouvelle étape

Et voilà, une nouvelle étape arrive pour l’élevage KerLA, et pour le meilleur j’espère 🙂

J’ai enfin réussi à trancher pour franchir cette nouvelle étape, après de longues tergiversations et disputes avec moi-même 😉

J’adore ce que je fais, mais mes capacités de travail ont des limites qui hélas semblent se manifester de plus en plus à mesure que les années passent (je ne comprends vraiment pas pourquoi…).

ZOLA, ma belle matriarche suri

Donc la seule issue pour poursuivre sereinement, seule, mon travail autour de l’élevage, la transformation des laines et la formation, était de recalibrer l’activité : réduire la partie élevage, me donner plus de temps pour travailler la laine et aussi pour transmettre mes modestes compétences aux nouveaux amoureux de l’alpaga : cela me tient à coeur, d’une part à cause du grand n’importe quoi qui règne dans le monde de l’alpaga aujourd’hui, et d’autre part parce qu’on ne se refait pas… 25 années de prof, ça laisse des traces 😉

En ce début 2021, c’est la réduction de taille de l’élevage qui est en cours, et il a fallu commencer par la décision la plus difficile, que j’ai déjà évoquée le mois dernier : arrêter les suris pour me consacrer uniquement aux huacayas. D’ici fin avril, il ne restera comme suri sur la ferme que ma belle Zola, heureuse retraitée, et peut-être une autre femelle. Il n’y aura plus de mèches lustrées flottant au vent au milieu des galopades du soir… 🙁

Tous mes loulous suri auront donc rejoint leurs nouvelles familles avant fin avril (en Belgique, Lot-et-Garonne et Charente), et quelques huacayas vont également s’égailler à travers la France (Manche, Moselle, Charente…).

L’étape suivante se fera à l’automne, après la saison des mise-bas, il me faudra choisir les femelles qui partiront elles-aussi dans de nouvelles maisons pour poursuivre leur lignée, et quelques mâles aussi.

Mais attention, pas de tristesse dans tout ça, c’est une évolution réfléchie et logique, mes animaux ne partent pas n’importe où, je vais avoir des nouvelles 🙂 

Et moi je vais continuer, avec un cheptel plus réduit mais de qualité croissante, à travailler à l’amélioration de la fibre, mon objectif principal d’élevage. D’ailleurs (chut, on ne le dit pas encore) un nouvel étalon huacaya va arriver à KerLA dans quelques semaines pour apporter son exceptionnelle qualité…

  1. Printemps précoce Commentaires fermés sur Printemps précoce
  2. Déjà février… Commentaires fermés sur Déjà février…
  3. Meilleurs voeux pour 2021 Commentaires fermés sur Meilleurs voeux pour 2021
  4. Filage hivernal Commentaires fermés sur Filage hivernal
  5. Adieu Maldoone Commentaires fermés sur Adieu Maldoone
  6. Le dilemme de l’éleveur Commentaires fermés sur Le dilemme de l’éleveur
  7. Stages d’automne Commentaires fermés sur Stages d’automne
  8. Nouvelles d’automne Commentaires fermés sur Nouvelles d’automne
  9. Stages d’automne Commentaires fermés sur Stages d’automne
  10. Mi-juillet/mi-août 2020 : des hauts et des bas Commentaires fermés sur Mi-juillet/mi-août 2020 : des hauts et des bas
  11. Joies et peines de juin Commentaires fermés sur Joies et peines de juin
  12. Crias de mai Commentaires fermés sur Crias de mai
  13. Première naissance 2020 Commentaires fermés sur Première naissance 2020
  14. Premières tontes 2020 Commentaires fermés sur Premières tontes 2020
  15. Nouvelles de mars… Commentaires fermés sur Nouvelles de mars…
  16. Toisons en microfilature Commentaires fermés sur Toisons en microfilature
  17. Départs de l’élevage Commentaires fermés sur Départs de l’élevage
  18. Bonjour 2020 Commentaires fermés sur Bonjour 2020
  19. Activités automnales Commentaires fermés sur Activités automnales