Godswell CANTABRIA

Godswell CANTABRIA – né le 17/09/2012.

Bel étalon d’un noir profond

Compact, bien construit, gentil, ce petit-fils de Jack of Spades apporte beaucoup à l’amélioration de mon cheptel (ses premiers crias sont nés en 2016).

Sa fibre est brillante, avec du crimp et du caractère, une belle couverture et une très belle finesse, rare pour du noir, qui persiste remarquablement bien :

  • 2018 (6e tonte) : 22.9µ   4,3sd    18,8cv   94,0%cf
  • 2017 (5e tonte) : 22,5µ   4,5sd    20,0cv   93,6%cf
  • 2016 (4e tonte) : 21,3µ   4,8sd    22,7cv   94,7%cf
  • 2015 (3e tonte) : 20,8µ   4,1sd    19,7cv   97,2%cf

CANTABRIA pedigreeNote concernant cette fiche génétique : j’ai découvert que pas moins de 4 versions différentes de la lignée maternelle de Cantabria  – toutes produites par son éleveur Mr Nigel Cobb – coexistent sur le LAREU, le site Alpaca Seller et la généalogie transmise lors de la vente en 2015 !

Selon les versions, la mère de Cantabria est Godswell EDWINA, ou bien sa fille Godswell CORALIE ELLA, et pour pimenter les choses, chacune de ces deux mères apparaît avec deux pères différents suivant les documents, ce qui fait donc bien 4 versions de la lignée maternelle !!!

Comment je l’ai découvert ? D‘abord j’ai réalisé que la mère déclarée sur le LAREU (Godswell CORALIE ELLA) n’était pas la même que celle annoncée sur la fiche de vente de Cantabria sur Alpaca Seller ni sur sa généalogie transmise par l’éleveur (où c’était EDWINA)

Et puis en 2018 j’ai trouvé la fiche de CORALIE, mise en vente sur Alpaca Seller par son éleveur : le père est un certain ROSS (sans affixe précisé), et le grand-père maternel un certain BRAMBLE (sans affixe non plus)… 

Le problème est que sur mes documents de vente de 2015 le père de cette même CORALIE s’appelle Atlantic ROSEMONT (et non pas ROSS), et son grand-père maternel ne s’appelle pas BRAMBLE mais Zarza RICARDO… Étrange…

Ce qui signifie donc que l’autre mère supposée de Cantabria, EDWINA, fille de CORALIE, a comme père soit BRAMBLE, soit Zarza RICARDO, et comme grand-père maternel soit ROSS, soit Atlantic ROSEMONT.. Au choix…

C’est quand même très fort !

Quand on veut donner des leçons aux autres et apprendre aux éleveurs français leur travail, comme vous prétendez le faire, monsieur COBB, il vaudrait mieux être vous-même un éleveur irréprochable  🙁

Errare humanum est, perseverare diabolicum 🙁