LES ALPAGAS DE KerLA

LES ALPAGAS DE KerLA

Décembre 2018

Mon troupeau d’alpagas est constitué de suris et de huacayas.

J’ai toujours eu un faible pour les suris, leur élégance, leur beauté tellement particulière, avec ces sublimes mèches qui les enveloppent et dansent au moindre mouvement. Leur caractère aussi est particulier : souvent plus vifs que les huacaya quand ils sont jeunes, ils deviennent plus proches une fois qu’on a gagné leur confiance… Au départ je souhaitais même exclusivement en composer mon élevage, mais le marché pour eux n’est pas encore assez développé, et j’ai dû faire le choix de réduire progressivement leur nombre pour me consacrer davantage aux huacayas.

Mon cheptel de départ venait de l’élevage Farrlacey, en Charente : j’avais acheté en 2012 toutes leurs femelles suri, ainsi que quelques bonnes femelles huacaya grises et noires, et trois étalons de qualité : Lightfoot Maldoone, Farrlacey Vincent et le suri Farrlacey Picasso.

J’ai ensuite acheté régulièrement des alpagas auprès de différents éleveurs pour apporter de nouveaux courants de sang et développer le type d’animaux que je recherche, en huacaya comme en suri.

En 2019, dans ma 8e année d’éleveur, je commence à voir avec satisfaction les résultats de mon travail : mon cheptel évolue vers le type d’animaux que je souhaite, en morphologie comme en qualité de fibre. Alpagas de taille moyenne à l’ossature solide, bons aplombs, rusticité, tête expressive sans trop de laine sur le nez et autour des yeux, fibre ultra-fine avec densité et uniformité.

Je vous présente mes animaux dans les pages suivantes :

Quid des concours ?

Plusieurs de mes animaux ont été primés avec leurs anciens propriétaires, en Grande-Bretagne et en France, et leurs toisons également, comme mon étalon gris Lightfoot Maldoone ou mes suris Zola et Zincala (respectivement Suprême Champion Suri du Scottish National Fleece Show en 2009, et 1er prix suri gris et championne des couleurs de ce même show prestigieux en 2011)

Pour ma part, bloquée à la ferme 7 jours sur 7, je n’ai guère eu la possibilité d’amener des alpagas à des concours qui sont rares et souvent très éloignés : s’absenter 3 jours est très compliqué….

En 2014, à Bourges, j’ai pu amener 5 jeunes qui ont été primés (dont Kara premier prix en jeunes femelles grises). Et en septembre 2019 à Janvry les 7 animaux présentés aux juges de l’AELAS m’ont également donné toute satisfaction.

Quid des couleurs ?
Mes alpagas présentent toutes la palette des couleurs, car je souhaite avoir des teintes naturelles variées pour ma production artisanale de laine.Toutefois je travaille plus particulièrement sur le gris et le fawn.

Le gris est une couleur encore rare, sur laquelle beaucoup de travail reste à faire pour obtenir des fibres fines, denses et bien structurées. C’est aussi une couleur difficile à produire car certains croisements sont à risque : gris sur gris entraîne davantage d’avortements et de crias mort-nés par exemple, et gris sur un alpaga porteur du gêne tache blanche peut produire des blancs aux yeux bleus, les BEWs, qui sont sourds dans 90% des cas – mais ces BEWs peuvent être issus de n’importe quel croisement de parents tous deux porteurs de tâche blanche.

Quid des suris ?

ZOLA, une suri fantastique, toujours en forme à 14 ans.

Actuellement je n’ai que donc plus que peu de suris dans mon cheptel, mais ce sont de très beaux spécimens et je garde toute ma passion pour eux. Mes deux petites femelles nées en 2019, très prometteuses, vont joliment étoffer ce groupe !

Je recherche des couleurs variées et un méchage bien marqué, fin et lustré pour la production de mèches, avec une ossature plutôt compacte, sur le modèle de ma sublime Zola.

 

 Retour LES ANIMAUX DE KerLA

Articles récents

Activités automnales

Saillies et naissances sont entre parenthèses pour 6 mois, mais l’activité ne manque pas sur l’élevage en cet automne pluvieux !

Beaucoup de stages cette année en octobre et novembre : stages laine, stages découverte des alpagas (sur 1/2 journée ou 1 journée). Toujours de super moments de rencontres et de partage, j’adore cet aspect de mon activité !

Beaucoup de travail également pour préparer le départ des alpagas qui vont découvrir d’autres horizons entre octobre 2019 et février 2020. Il faut réorganiser les groupes, sevrer certains crias, remettre tout ce petit monde au licol, vermifuger, tailler les onglons, former les acheteurs qui le souhaitent… Moments difficiles que ces départs, la plupart de ces alpagas sont nés ici 🙁  Mais c’est la loi de l’élevage, et tous vont avoir une belle vie dans leurs nouvelles demeures respectives : Haute-Vienne, Lot-et-Garonne, Puy de Dôme, Ardèche, Allier, Seine Maritime… des destinations très variées 🙂

Ces mâles sont déjà partis où vont partir dans les mois qui viennent :

Exceptionnellement cette année, beaucoup de femelles ont quitté ou vont quitter l’élevage cet automne ou cet hiver, certaines avec leur cria 2019, d’autres après sevrage. Je me suis fixé un nombre de reproductrices et de naissances annuelles à ne pas dépasser, afin de pouvoir continuer à m’occuper au mieux de tout ce petit monde. Or une dizaine de petites jeunes nées dans l’élevage en 2017 et 2018 restent ici comme futures reproductrices, et j’en garde aussi plusieurs de 2019, donc il faut donc faire des choix de vente parmi les courants de sang très présents dans le cheptel. Voici les femelles qui quittent le nid en 2019-2020 :

  1. Automne 2019 Commentaires fermés sur Automne 2019
  2. Petite escapade à Janvry Commentaires fermés sur Petite escapade à Janvry
  3. STAGE LAINE août 2019 Commentaires fermés sur STAGE LAINE août 2019
  4. En route pour la saison 2020 Commentaires fermés sur En route pour la saison 2020
  5. Tonte maison Commentaires fermés sur Tonte maison
  6. Quelques nouvelles… Commentaires fermés sur Quelques nouvelles…
  7. Premières femelles de l’année Commentaires fermés sur Premières femelles de l’année
  8. Première naissance 2019 Commentaires fermés sur Première naissance 2019
  9. Éducation au licol Commentaires fermés sur Éducation au licol
  10. Un alpaga n’est pas un jouet ! Commentaires fermés sur Un alpaga n’est pas un jouet !
  11. Nouveaux parcs Commentaires fermés sur Nouveaux parcs
  12. Ostéopathie pour alpagas Commentaires fermés sur Ostéopathie pour alpagas
  13. Sevrage des crias Commentaires fermés sur Sevrage des crias
  14. Meilleurs voeux Commentaires fermés sur Meilleurs voeux
  15. Travaux d’automne Commentaires fermés sur Travaux d’automne
  16. Stages laine Commentaires fermés sur Stages laine
  17. Nouvelles d’automne Commentaires fermés sur Nouvelles d’automne
  18. Article Ouest-France Commentaires fermés sur Article Ouest-France
  19. Départs vers d’autres horizons Commentaires fermés sur Départs vers d’autres horizons