CARDAGE DE LA FIBRE

CARDAGE ET PEIGNAGE de la fibre

cardage de la laine

Cardeuse à balancier – KerLA

Carder ou peigner la fibre consiste à la préparer pour en faciliter le filage en alignant les fibres par deux ou trois passages successifs entre des cardes ou des peignes.

1) UNE ÉTAPE PRÉALABLE : l’ÉCHARPILLAGE
L’écharpillage consiste à démêler et ouvrir soigneusement les fibres, boucle par boucle.

Il se fait à la main pour les fibres fines. Pour les laines plus grossières ou les fibres destinées au feutre, on peut utiliser une bonne vieille cardeuse à balancier (ci-contre), utilisée autrefois pour carder la laine à matelas – on parle alors de pré-cardage.

2) CARDAGE ou PEIGNAGE

Le choix de la technique dépend du type de fibre et de l’objectif final :

le peignage est privilégié pour les fibres longues, comme celles de l’alpaga suri, car il met en valeur leur brillance en les alignant parfaitement. Le fil obtenu est très lisse, plus solide car réalisé avec des fibres de longueur identique, mais il est aussi plus coûteux car le travail avec des peignes à main prend énormément de temps.

– le cardage est la technique la plus couramment utilisée en atelier artisanal, car elle est beaucoup plus rapide que le peignage. Elle concerne les fibres courtes et moyennes (jusqu’à 15cm). Le cardage permet d’aligner plus ou moins les fibres. Il peut se faire à l’ancienne, avec des cardes à main, mais pour que le coût de la laine ne soit pas prohibitif, il est préférable d’utiliser une cardeuse à rouleaux :

La cardeuse à rouleaux donne de belles nappes plus ou moins épaisses, de 40 à 65g, faciles à stocker :

Rouleaux d'alpaga cardé

Petits rouleaux de laine cardée, prêts pour le filage

La nappe peut être divisée en bandes que l’on enroule sur elles-mêmes, ou mise en ruban prêt à filer à l’aide d’un diz.

La manière de préparer la fibre permet soit un filage dans le sens de la fibre (effet plus lisse), soit un filage perpendiculaire à la fibre (effet plus gonflant).

On peut filer certaines toisons directement sans écharpiller ni carder, ce qui permet un gain de temps énorme, mais il est beaucoup plus difficile d’obtenir un fil régulier, car il faut s’arrêter souvent en cours de filage pour enlever des débris et dégrossir des paquets de laine emmêlés.

Page suivante : FILAGE DE LA LAINE

Retour : LE TRAVAIL DE LA LAINE

Articles récents

Crias de mai

Et voilà, le mois de mai s’en est déjà allé, il a fait cadeau de 3 jolis crias à KerLA : 2 mâles (legris SAPHIR et le blanc SOYEUX) et 1 femelle blanche teintée de fawn, SYMPHONIE.

C’est compliqué d’exprimer le ressenti d’un éleveur passionné pendant cette saison des naissances : excitation et inquiétude mêlées, tension de l’attente qui peut être interminable (les gestations vont de 10 mois 1/2 à 13 mois !), interrogations sur le cria à venir et les choix de croisement faits (ce sont les ventes qui font vivre l’élevage, et la fourchette des prix est très large selon le sexe, la couleur et la qualité des animaux)…

Sans parler des réveils au petit matin pour vérifier que la femelle qui semblait mal à l’aise la veille au soir ne fait pas son cria à l’aube, des rendez-vous reportés à l’automne pour ne pas risquer de devoir s’absenter au mauvais moment, des fausses alertes, des coups de stress, des bouffées d’angoisse quand un problème surgit, des appels urgents au véto (rares, heureusement)…

Ces moments de stress, je viens de les vivre en force avec ma belle Nacarat (les photos qui suivent sont celles de la naissance de son cria Symphonie dimanche 31 mai) : mi-mai elle m’a fait une torsion utérine, avec des symptômes de gêne et de forte douleur qui ne trompaient pas… Le véto a réussi à réduire la torsion, mais les symptômes, bien qu’atténués, ont continué, la pauvre Nacarat était complètement déformée, se creusait, en oubliait de manger… Autant dire que j’attendais la mise-bas avec beaucoup d’anxiété et je craignais de gros soucis… Y compris le matin où le travail a commencé, elle était vraiment mal, malgré mon expérience des mise-bas je n’arrivais pas à cerner ce qui n’allait pas…

Et puis est arrivé ce moment fantastique, quand le bout du nez pointe, et puis le bout des deux pattes antérieures : à ce stade, en principe, tout s’annonce bien… Nouveau soupir de soulagement quand la petite bouche du bébé s’ouvre et que ses naseaux s’agitent. il respire, il est vivant (la crainte du mort-né est toujours présente, je ne l’ai vécu qu’une seule fois, c’est très dur)…

Ensuite, c’est la routine… Souvent j’aide la maman, par une légère traction à chaque contraction, pour faciliter la naissance. Et dès le cria expulsé, vérification anxieuse de son sexe, et de l’absence de défauts physiques… Et pour l’anecdote, ce cria de Nacarat était si gros que je m’étais mise en tête que c’était un mâle, je n’ai même pas pensé tout de suite à vérifier le sexe !

Puis les gestes de soins de routine, qui nous ramènent toujours à l’essentiel et au basique de la vie : mâle ou femelle, quelle que soit la couleur, il suffit à notre bonheur d’éleveur que le cria soit en bonne santé, qu’il se lève et tête rapidement, que la mère soit maternelle et ait du lait, bref, que tout se passe bien 🙂

Le nouveau cria est accueilli par le groupe

  1. Première naissance 2020 Commentaires fermés sur Première naissance 2020
  2. Premières tontes 2020 Commentaires fermés sur Premières tontes 2020
  3. Nouvelles de mars… Commentaires fermés sur Nouvelles de mars…
  4. Toisons en microfilature Commentaires fermés sur Toisons en microfilature
  5. Départs de l’élevage Commentaires fermés sur Départs de l’élevage
  6. Bonjour 2020 Commentaires fermés sur Bonjour 2020
  7. Activités automnales Commentaires fermés sur Activités automnales
  8. Automne 2019 Commentaires fermés sur Automne 2019
  9. Petite escapade à Janvry Commentaires fermés sur Petite escapade à Janvry
  10. STAGE LAINE août 2019 Commentaires fermés sur STAGE LAINE août 2019
  11. En route pour la saison 2020 Commentaires fermés sur En route pour la saison 2020
  12. Tonte maison Commentaires fermés sur Tonte maison
  13. Quelques nouvelles… Commentaires fermés sur Quelques nouvelles…
  14. Premières femelles de l’année Commentaires fermés sur Premières femelles de l’année
  15. Première naissance 2019 Commentaires fermés sur Première naissance 2019
  16. Éducation au licol Commentaires fermés sur Éducation au licol
  17. Un alpaga n’est pas un jouet ! Commentaires fermés sur Un alpaga n’est pas un jouet !
  18. Nouveaux parcs Commentaires fermés sur Nouveaux parcs
  19. Ostéopathie pour alpagas Commentaires fermés sur Ostéopathie pour alpagas