QUI SONT-ILS ?

QUE SONT LES PETITS CAMÉLIDÉS ?

Les petits camélidés appartiennent à grande famille des CAMÉLIDÉS :

  • les grands camélidés : chameaux et dromadaires, originaires d’Afrique et d’Asie
  • les petits camélidés : lamas et alpagas (domestiqués), guanacos et vigognes (leurs cousins sauvages), originaires d’Amérique du sud (pays de la Cordillère des Andes : Chili, Pérou, Bolivie, Argentine).

Lamas et alpagas sont domestiqués depuis des milliers d’années et sont utilisés comme animaux de ferme (et de transport pour les lamas). Ce sont des cousins proches, avec toutefois des différences physiques et de caractère marquées :

  • La taille : le lama peut atteindre 1m20 au garrot et 180kg, alors que l’alpaga est nettement plus petit : il dépasse rarement 90cm et 80kg.
  • Le dos et l’angle du bassin : le dos de l’alpaga est moins droit, et son bassin plus incliné, il ne peut porter de charges alors que le lama peut porter jusqu’à 40kg.
  • Les dents : le lama a une dentition définitive, alors que les dents de l’alpaga poussent en continu et doivent parfois être limées.
  • La forme des oreilles : celles du lama sont longues et en banane, celles de l’alpaga sont courtes et en pointe.

CARINA tete      PRINCESS GIGI tete

  • Le caractère : le lama, auxiliaire de travail, est en général plus proche de l’homme et une fois éduqué il est plus aisé à manipuler que l’alpaga : pour la tonte, le brossage, la taille des ongles, le portage ou l’attelage, il s’éduque comme un cheval.

PIED DETAILLes petits camélidés ruminent, mais ils ne sont pas classés parmi les ruminants : leur système digestif est différent de celui des vaches, des moutons et des chèvres, ils n’ont que trois estomacs et leur métabolisme est différent. Ils forment donc une famille à part, celle des TYLOPODES, nom qui vient de la forme particulière de leurs pieds : ils n’ont pas de sabot mais marchent sur deux doigts parallèles au sol, munis de coussinets, avec des ongles au bout.

L’avantage est qu’ils abîment peu les sols. 

Il faut tailler les ongles au minimum 1 ou 2 fois par an.

Les lamas et les alpagas sont des animaux domestiques, aucune autorisation n’est nécessaire pour en avoir chez soi. Par contre leurs cousins sauvages (le guanaco et la vigogne) ne se trouvent en Europe que dans les zoos.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE LAMAS ET ALPAGAS :

CALI, lama classique, élevage KerLA

Lama classique (CALI, élevage KerLA)

le lama : CLASSIQUE, LAINÉ (WOOLY ou SILKY) ou SURI

Le lama CLASSIQUE est plus grand, plus élancé, c’est le modèle « original » sud-américain, l’animal de bât par excellence.

Sa fibre est courte, rustique, avec beaucoup de longs poils rêches (le poil de garde) et un sous-poil formant une bourre qui s’élimine au brossage (la tonte annuelle n’est donc pas indispensable comme pour les autres lamas). Il a peu de laine sur le cou et les pattes.

Lama lainé

Lama lainé (LILLY, élevage KerLA)

Le lama LAINÉ est en général plus petit, avec des fibres longues sur tout le corps. Plus le corps est couvert, plus l’animal est caractérisé comme lainé : on parle de lama faiblement lainé, moyennement lainé, très lainé

Il est le résultat d’une sélection pour la laine : la fibre des bons lamas lainés peut être aussi fine et douce que de l’alpaga.

On distingue souvent deux types particuliers de lamas lainés :

  • le lama wooly (à la laine longue et dense)
  • le lama silky (à la laine soyeuse et bouclée)

Le LAMA SURI, comme son cousin l’alpaga suri, se distingue par une morphologie plus fine, des muscles plus denses, davantage d’influx nerveux, et surtout une fibre méchée qui tombe le long du corps et le drape majestueusement.

l’alpaga : HUACAYA ou SURI

PAMELA1

Alpaga huacaya (PAM, élevage KerLA)

L’alpaga HUACAYA, le plus répandu (90% des alpagas dans le monde), a un poil qui pousse perpendiculairement au corps.. Plus la fibre est dense, fine et bien ondulée, plus la laine est de qualité. Une bonne couverture (laine sur tout le corps, du bout du nez aux ongles), est très recherchée.

ZINCALA1

Alpaga suri (ZINCALA, élevage KerLA)

L‘alpaga SURI a un poil qui pousse vers le bas en longues mèches.

Plus les mèches sont distinctes, longues, fines et lustrées, plus la laine est de qualité. Le plus souvent les suris ne sont tondus que tous les 2 ans pour que leurs mèches atteignent une longueur de 25 à 30 cm.

 

 

 

Page suivante : A quoi servent-ils ?

Articles récents

Joies et peines de juin

Juin et début juillet 2020 : naissances, coups durs, castrations, départs… Un condensé de la vie d’élevage, avec ses joies et ses peines.

Cette année le foin a été fait plus tôt que d’habitude : la météo exceptionnelle a permis de faire une superbe récolte dès la 3e semaine de mai (une première, car ici je n’avais pu faucher avant début juin). Mais les semaines suivantes n’ont pas été de tout repos pour autant !

Côté naissances, de bien belles arrivées :

– 3 superbes petites femelles (SABA la blanche tachetée, SATINE la suri marron et STIRWENN la boule de laine blanche)

 

– 4 petits mâles (SHERKHAN l’appaloosa et SANGHA le suri bicolore, nés exactement en même temps, SAMOURAI le gris-rose à la naissance très mouvementée, et l’adorable SIRIUS).

Mais aussi de grosses angoisses :

– une hémorragie post-partum pour ma douce PERLE, après la naissance difficile de son beau SHERKHAN (merci à mes vétos pour leur rapidité d’intervention et leur efficacité, et à Perle pour être aussi adorable et facile à soigner)

PERLE et son cria SHERKHAN

– une grosse dystocie pour ONDINE, la plus difficile que j’ai eue à gérer seule ! La mise-bas commençait bien, mais les pattes antérieures du cria étaient restées allongées le long du corps : aucun véto n’étant disponible rapidement, j’ai dû me résoudre à intervenir seule. Et le miracle a eu lieu : j’ai réussi à extraire le cria sans abîmer la mère, et à ranimer le petit SAMOURAI qui ne respirait plus à la sortie… Beaucoup d’émotion !

ONDINE et son cria SAMOURAI

Hélas aussi un autre moment très difficile : ma vieille DARLING, pour son dernier cria, a commencé en pleine nuit une expulsion par le siège. Avec une femelle plus jeune, le cria n’aurait pas pu sortir ainsi, en présentation arrière avec les pattes repliées sous lui, et une intervention humaine aurait permis de sortir le cria, mort certes, mais avec un minimum de dégâts pour la mère. Mais ma brave Darling a voulu assurer la naissance seule, et le cria est hélas resté bloqué à mi-corps. Jusqu’à mon arrivée elle s’est épuisée à essayer de l’expulser, et a subi des dégâts internes graves (ligaments étirés, hématome probablement, écrasement de la moelle épinière peut-être) qui l’ont laissée paralysée de l’arrière-train. Le vétérinaire-ostéo est venu plusieurs fois pour elle, mais seul le temps pourra dire si les dégâts sont irréparables… Depuis 15 jours elle vit couchée, sans pouvoir se lever, mais toujours alerte, elle mange et boit… Tant qu’elle ne capitule pas, je continue à y croire. Elle me dira quand il sera temps d’abandonner la lutte si elle ne parvient pas à retrouver l’usage de ses pattes pour profiter d’une retraite bien méritée  🙁

Pour finir sur une note plus heureuse, début juillet 4 jeunes mâles ont pris la route de la Normandie pour une nouvelle vie dans une jolie propriété  🙂

RADJAH, RÊVE, RELAX et REBELLE dans leur nouvelle demeure

 

  1. Crias de mai Commentaires fermés sur Crias de mai
  2. Première naissance 2020 Commentaires fermés sur Première naissance 2020
  3. Premières tontes 2020 Commentaires fermés sur Premières tontes 2020
  4. Nouvelles de mars… Commentaires fermés sur Nouvelles de mars…
  5. Toisons en microfilature Commentaires fermés sur Toisons en microfilature
  6. Départs de l’élevage Commentaires fermés sur Départs de l’élevage
  7. Bonjour 2020 Commentaires fermés sur Bonjour 2020
  8. Activités automnales Commentaires fermés sur Activités automnales
  9. Automne 2019 Commentaires fermés sur Automne 2019
  10. Petite escapade à Janvry Commentaires fermés sur Petite escapade à Janvry
  11. STAGE LAINE août 2019 Commentaires fermés sur STAGE LAINE août 2019
  12. En route pour la saison 2020 Commentaires fermés sur En route pour la saison 2020
  13. Tonte maison Commentaires fermés sur Tonte maison
  14. Quelques nouvelles… Commentaires fermés sur Quelques nouvelles…
  15. Premières femelles de l’année Commentaires fermés sur Premières femelles de l’année
  16. Première naissance 2019 Commentaires fermés sur Première naissance 2019
  17. Éducation au licol Commentaires fermés sur Éducation au licol
  18. Un alpaga n’est pas un jouet ! Commentaires fermés sur Un alpaga n’est pas un jouet !
  19. Nouveaux parcs Commentaires fermés sur Nouveaux parcs